Mentions légales


Patrick Grange :

En contrat d’appui pour la création ou la reprise d’une activité économique (CAPE) avec la société AUXIME

9 quai Jean Moulin - 69001 LYON


SIRET. 404 328 510 00023/Code APE 7022Z


TVA intracommunautaire : FR57404328510


SAS au capital de 50 000 Euros


RCS LYON B 404 328 510


Nous communiquons sous notre marque commerciale EmailNews.


Nos services consistent à assurer la transformation des messages de professionnels annonceurs au format html, et à en assurer le routage par email auprès des professionnels appartenant aux secteurs d'activité et départements sélectionnés par l'annonceur-professionnel dans notre base de données.


Notre base de donnée est enregistrée à la CNIL.

 

Cette base de données est une base B to B mise à la disposition des professionnels qui souhaitent réaliser des campagnes d'information par email auprès des secteurs d'activité de leur choix.

Les informations répertoriées dans notre base de données sont les suivantes :

  • dénomination

  • adresse

  • cp

  • ville

  • téléphone

  • email

  • activité

Cette base données a été constituée  et enrichie par compilation de multiples bases de données B to B,  par approche directe, ainsi que par ajout des Professionnels qui se sont abonnés pour recevoir notre newsletter départementale baptisée La Businessletter. Nous assurons une mise à jour permanente de la base de données en retirant de façon automatique et si nécessaire manuelle, les adresses email erronées.

En accord avec la réglementation de la CNIL, toute campagne d'emailing est réalisée dans le cadre de la communication B to B : il s'agit de professionnels qui écrivent à des professionnels pour leur proposer des prestations, produits, services ou invitation à des événements professionnels. Si par erreur figure une adresse email qui ne serait pas une adresse B to B, nous invitons le destinataire concerné à nous le signaler immédiatement afin que son adresse soit  retirée de la base de données. Pour cela, il lui suffit de nous adresser sa demande par email à contact@emailnews.fr. En effet, notre vocation consiste à réaliser des campagnes d'information par email uniquement B to B et non auprès de particuliers.

En accord avec la réglementation en vigueur, tout professionnel-destinataire d'une campagne d'emailing dispose d'un lien en bas du message de campagne qu'il vient de recevoir par email, lui permettant de retirer son email de la liste des destinataires de la de toutes les campagnes de l'annonceur.

De plus, tout professionnel-destinataire a la possibilité de nous contacter directement par email à l'adresse contact@emailnews.fr pour nous demander de modifier ou supprimer les informations le concernant indiquées ci-dessus. En agissant ainsi, le professionnel-destinataire qui ferait la demande de suppression des informations le concernant ne recevrait dès lors plus aucune campagne d'information d'aucun annonceur-professionnel qui nous confierait la réalisation de ses campagnes d'emailing.

 

En accord avec la commission informatique et libertés, tout annonceur nous confiant le routage d'une campagne d'information par email, se doit de nous communiquer au préalable sa propre liste de désabonnés de ses campagnes précédentes afin de ne pas prendre le risque de contacter des professionnels-destinataires qui auraient déjà exprimé leur souhait de ne plus recevoir de message de l'annonceur en se désabonnant de ses précédentes campagnes.

 

Nous avons une obligation de moyens et non de résultats. Autrement dit, nous nous engageons à assurer la mise à jour de la base de données des destinataires B to B et à acheminer par email les campagnes d'information dont l'annonceur nous confie le routage aux professionnels appartenant aux secteurs d'activité sélectionnés par l'annonceur. D'aucune façon, nous ne saurions être tenus responsables des retombées issues des campagnes dont l'annonceur nous a confié le routage. Seul l'annonceur est responsable du succès ou de l'insuccès de sa campagne car il demeure le seul et unique décisionnaire quant à l'offre proposée, aux arguments développés, aux visuels choisis pour l'illustrer, la mise en page choisie et la date et l'heure du déclenchement du routage.


Dans le cadre de notre démarche de conseil en communication, nous recommandons aux annonceurs-professionnels de cibler les secteurs d'activité susceptibles d'être intéressés par leurs produits, services et événements afin d'obtenir de meilleurs retours de campagnes.

Afin d'éviter les retombées aléatoires d'une campagne d'emailing unique, nous recommandons aux annonceurs-professionnels de communiquer régulièrement tout au long de l'année ; ils développeront ainsi leur notoriété et deviendront rapidement la référence dans leur secteur d'activité ; ainsi leurs prospects les interrogeront tout naturellement le jour où ils auront des besoins. Nous avons conscience qu'il s'agit là d'un investissement, raison pour laquelle nous proposons des Packs comprenant plusieurs campagnes d'emailing à réaliser dans les 12 mois avec des tarifs dont la dégressivité augmente avec le nombre de campagnes commandées.


La réglementation autorise les professionnels à réaliser des campagnes d'emailing auprès d'autres professionnels pour leur proposer des produits et services de professionnels sans leur accord préalable, dès lors que les destinataires disposent dans le message reçu, d'un lien sur lequel cliquer pour ne plus recevoir de nouvelle campagne de la part de ce professionnel. Toutes les campagnes que nous réalisons respectent cette réglementation.


Afin de lutter contre les campagnes de spamming qui sont des campagnes B to C adressées à des particuliers sans leur accord préalable, les fournisseurs d'accès internet (FAI), analysent les messages de campagne. Malheureusement les FAI ont parfois des difficultés à faire le distingo entre les campagnes B to B qui sont autorisées et les campagnes B to C. Nous ne saurions être tenus responsables du non aboutissement de messages identifiés à tort comme indésirables par les FAI. Pour éviter ce type de blocage, nous veillons à un juste équilibre entre textes et visuels dans les messages envoyés, afin que les logiciels d'analyse des FAI puissent vérifier la nature B to B des campagnes envoyées.